fan de séries

21 août 2011

Bye bye!

C'est la fin de ce blog

A cause de mon accès limité à la télévision et mon manque de suivi de séries je ne pourrais pas tenir une rubrique soutenue. Je laisse ce blog actif pour ceux qui voudraient revoir mes avis sur des séries ou des films.

Il y en a beaucoup qui les découvre des années après leur première diffusion. Comme moi.

Faites vous plaisir comme je me suis fais plaisir.

A +

Posté par camer_designer à 19:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 juillet 2011

X-Men: Le commencement

Après l’histoire des débuts de Wolverine le cinéma nous présente la jeunesse –encore une fois- de Magneto aka Eric et du Pr. Xavier. C’est l’époque où les mutants commencent vraiment à être identifiés.x_men_le_commencement

CE QUE J’M :

Le principe. Je me suis souvent interrogée sur cette époque d’amitié entre Charles Xavier et Eric Lehnsherr. N’ayant pas lu tous les albums des X-men je n’étais pas sûre si cela avait été largement évoqué ou pas. Et même, ce n’est pas ce qui allait me renseigner.  Toute de même, avec X-Men 3 j’avais supposer qu’Eric –Magneto- et Xavier –Pr. X- était resté amis plus longtemps que ça.

Quand Eric et Charles se retrouvent devant Logan aka WolverineHugh Jackman- qui les renvoie aussi sec et toujours avec un langage si fleuri (c’est déjà pour ça que Magneto le connaissait dans le premier film).

La distribution des rôles. Au moins pour Charles, Eric et le grand méchant de l’histoire. James McAvoy est un acteur que j’aime beaucoup. Ce rôle lui va bien. Charles Xavier en dragueur et fêtard c’est quelque chose.

Michael Fassbender qui joue le rôle d’Eric est aussi sombre que son rôle doit l’être. Une belle âme torturée.

Le grand méchant Sebastian Shaw interprété par Kevin Bacon.

On compte January Jones de Mad Men  pour Emma Frost;

Rose Byrne de Damages pour Moira McTaggert.

Jason Flemming vu dans Nick Cutter, les portes du temps pour Azazel.

Et j'en passe.

Le scénario et les scènes d’action. Pour le second c’est simple et c’est époustoufflant ce qu’ils peuvent faire. Pour le scénario il semble s’y être plus sérieusement que dans les précédents films. X-Men le commencement dépasse largement et je ne parle même pas de Wolverine qui a surtout misé sur l’action sous prétexte peut-être de la nature de Logan. Regarder Eric dans ce film c’est comme regarder l’évolution de Lex Luthor dans Smallville. Cette différence qu’il y a entre lui qui a souffert dans les camps et a été habitué à la violence très jeune alors que Charles Xavier vivait dans une riche demeure porté par ses idées de changement et d’évolution.

La scène où Eric porte son casque et que Charles réalise qu’il l’a perdu.


CE QUE JE N’M PAS :

Un côté dramatique qui n’a pas toujours été bien mené. Surtout dans la scène où Eric se met en colère après la mort de sa mère.

Mais je viens de voir le film alors j’en ai encore plein les yeux. Plus tard j’arriverais à distinguer (peut-être) ce qui cloche.

Les effets spéciaux! Qu'est-ce qui s'est passé on avait peur de ne pas réussir au box office alors on fait des économies pas possibles? Mais franchement juste pour la qualité limite des effets spéciaux on sort de la salle.

Mais c’est une des meilleures adaptations de Comics que j’ai vu jusqu’ici. Et c’est la pleine saison justement.

 

Posté par camer_designer à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juillet 2011

Fringe: le retour

La troisième saison actuellement sur TF1, le jour habituel.

Certains épisodes me manquent alors je m’installe devant mon canapé.

La saison présente la particularité –déjà présentée – de montrer les deux univers. Lorsque le générique a le fond bleu habituel c’est le monde que l’on connaît. Quand c’est le fond rouge c’est l’autre monde.

Pour ces deux premiers épisodes on commence avec le fond rouge pour monter comment Olivia est manipulée pour penser qu’elle appartient à ce monde là. Deuxième épisode, c’est le fond bleu avec « Fauxlivia » qui a entamé sa relation avec Peter et se révèle être un tueur froid. Et elle prouvera encore quand elle a une mission à remplir elle fait de mieux pour y parvenir. Et là il s’agit, entre autres, de récupérer les pièces de la machine infernale que Peter est censé être le seul capable d’activer.

On commence avec une boîte à musique au chant encore plus mortel que celui d’une sirène. Ca promet et c'est garanti.

Ah oui ! Ce cher Walter a hérité de Massive Dynamics.

Posté par camer_designer à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2011

Smallville: 10 saisons plus tard.

La fin de la saison 10.

Ce que J’M :

Les anciens personnages qui passent nous faire un petit bonjour. Un beau rassemblement pour le mariage avorté de Clark Kent et miss Loïs Lane.

Michael ROSENBAUM et son crâne rasé. Lex Luthor que j’attendais plus tôt a fini pas faire son apparition. La coupe toujours aussi parfaite mais plus de Lionel avec qui faire des joutes verbales, quand ce n’est plus. Ce cher Lionel a prononcé les mots qui clark_lex_luthor_smallville10des années auparavant aurait put empêcher Lex de mal tourner en limitant son désir de compétition avec son père. Il devient président des USA comme le lui avait prédit une vieille femme dans une très ancienne saison (si quelqu’un la retrouve…).

Robert SCHNEIDER et Annette O’TOOLE nous honorent de leur présence.

La mise en place de tous les éléments. Au fur et à mesure de l’avancement de cette saison on pouvait voir Clark devenir le mec maladroit qu’on connait. Superman quant à lui fait son apparition. Les changements dans la cabine téléphonique ; l’arrivée de Perry White comme rédacteur en chef et de comme photographe. Pour ceux qui ont d’abord connu la version avec Christopher REEVES et les comics c’est… comme voir Wolverinesmallville_clark_lunettes sortir « réellement » ses griffes.

L’enferment de ZOD avec ceux qui formeront des années plus tard (pour ne pas dire il  y a quelques années) « Les 3 super vilains ».

La scène où Oliver et Chloé s’embrassent sous un soleil incandescent. Je recherche chloe_oliver_smallville_10activement cette image. Rien de torride juste le décor bien cadré.

 

CE QUE JE N’M PAS :

Non mais qu’est ce que c’est que ce truc ?

Les combats, et en particulier le combat final avec le « seigneur des ténèbres », n’ont absolument rien d’intéressant. Une besogne très vite expédiée et rien à voir avec le combat épique qu’on nous promettait. Les vilains de cette saison sont à pleurer. Dignes d’un conte pour enfant faussement horrifique.

La mort de Tess MERCER. Bie sûr Lex était au courant de son lien de parenté avec elle. C’est évident et qu’il veuille la tuer s’il ne peut pas la manipuler aussi. Mais même si son personnage ne m’a jamais rien dit il comblait certains trous dans tess_mercer_smallville10l’équipe ; à la limite entre la lumière et les ténèbres.

Les leçons de morales et de civisme. L’alter ego de Clark, Oliver et j’en passe. Un changement de conduite, la découverte du héros en soi. Tout pour confirmer que la cible de cette saison est la même que pour Tiji ou Disney dans ses programme les plus sirupeux. Avec un peu de langage politique et… je m’énerve si je continue.

J’espérais une apparition de Lana LANG et même de. Comme une annonce.

La saison 10 est un vrai chaos.

 

 

Posté par camer_designer à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juillet 2011

Flashforward: final

... de la saison 1.                  1253931912_flashforward

La saison 1 se termine la semaine dernière sur TF1.

Les agents de l’unité en charge de l’enquête Mosaïque ont retrouvé les instigateurs de toute cette expérience. Simon se retrouve plus impliqué qu’il ne le disait et tout doucement les choses se mettent place. Mark Benford (Joseph Fiennes) a toujours l’air aussi largué. Et comment elle se termine : sur un autre blackout. Cette fois-ci les flash vont beaucoup plus loin. Des années après. Mais il semblerait que ce n’est pas le cas pour tout le monde.
Les scénaristes prennent un pari risqué avec ces flashs à long terme. On a vraiment l’impression de s’acheminer vers un scénario à la LOST –si c’est possible- où les éléments seront partagés et expliqués au mark_benford_flashforwardcompte goutte.
La communauté de l’anneau. Pas celle de Tolkien mais un groupe de personnes qui possèdent des anneaux qui les gardent éveillées durant le blackout -ne chercher pas cette appellation ici est de moi-. Ce qui amène au suivant : durant le blackout, Janis Hawk (Christine Woods) membre de l'unité et son fils (elle est encore enceinte) se font embarqués par une jeune femme portant un de ces anneaux.
Les choses se réalisent dans l’ensemble comme des visions incomplètes. La petite fille qui a entendu un agent dire que son père était mort mais sans la suite de la phrase, le chef qui s’est vu dans les WC mais sans en soupçonner les raisons.
On pourrait citer un tas de choses mais le mieux reste de se faire son opinion. FLASHFORWARD veut être un casse-tête et il a les ingrédients pour le devenir. Mais ca peut-être un casse-tête ennuyeux.

 

Et là je pense qu'il faut encore que je fasse une fiche sur tout le casting. La saison s'est achevée bien vite.

A noter la particpation de James Callis -le savant fou de Battle Star Galactica-james_callis_flashforward Sans trop s'éloigner de ce rôle il est un homme aux talents exceptionnels dérangé par de multiples visions de l'avenir et de nombreux troubles.

Son aide va permettre de déterminer la date et l'heure du nouveau blackout.

Posté par camer_designer à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



06 juillet 2011

Pause s'arrête

A cause de la première vague des examens de fin d'année je n'ai pas put être très présente:

- rentrée trop tard pour voir quoi que ce soit

- pas de temps pour écrire et publier

Mais ces deux semaines je vais me rattrapper. Et il y a de quoi faire

RESTEZ A L'ECOUTE!!!

Posté par camer_designer à 09:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 juin 2011

Esprits Criminels 6*17 et 6*18

Hier soir TF1 nous tenais eb haleine avec une suite de deux épisodes sur fond d'un problème commencé il y adéjà deux semaines.

Ian Doyle, un homme que Prentiss avait infiltré et fait arrêté s'est échappé et la retrouve en Amérique. C'était le chef d'une branche armée de l'IRA. garder_le_silence_esprits_criminels_618

Episde 6*17: Garder le silence

Des familles sont massacrés et le plus étranges c'est que ce sont des professionels qui semblent être les responsables. Après poursuite de l'enquête on découvre que Doyle fait le message autour des personnes qui l'ont pourchassé en se débarrassant aussi de leurs familles. Prentiss qui n'a pas de famille (sa mère est plutôt loin, à dofférents niveau) voit ses coéquipiers menacés. Elle décide donc de s'en aller.

 

Episode 6*18: Lauren

Ou comment Prentiss, infiltrée sous le nom de Lauren Reynolds (LR), a rencontré et séduit Ian Doyle en se faisant passé pour une trafiquante d'armes. Pour ne pas voir la menace continueer à planer sur ses amis, Prentiss se rend à Boston où se trouve la base de Doyle afin de l'éliminer.

                      epip6_18

L'épisode fait de nombreux flashback bien placés pour nour raconter l'histoire sans faire de surcharge. On en a dit jamais trop, juste ce qu'on doit savoir qui aide à comprendre ce qui s'est passé et la suite des évènements.

Pour cet épisode je dis: J'M! emily_prentis_lauren_reynolds_criminal_mindsOn reste tendu jusqu'au bout et on entend de voir ce qui va suivre.

Cette personnalité d'Emily en action c'est quelque chose.

Il faut dire que l'infiltration n'est pas quelque chose pratiquée par les membres du département des sciences comportementales du FBI.Du moins l'infitration physique.crminal_minds_6_18

Et la fin était tout ce qu'il ya de plus logique puisque le danger plâne encore. Sûr que cette histoire n'est pas encore finie et qu'on va en entendre parler.

Posté par camer_designer à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2011

Ghoswhisperer: saison 5

On entre dans une autre dimension avec cette saison. Il ne s’agit plus seulement des fantômes mais de créatures qui se livrent un combat par voies diverses : les ombres et les « lumineux ». Les premiers se servent des esprits, principalement ceux des enfants, pour essayer de… on ne sait pas trop quoi en fait. Ces ombres se faufilent et attaquent mais Hayden, le fils de Melinda et de Jim peut les voir, ce qui ne les arrange pas. Donc il le menace de différentes façons. Pour avoir rater certains épisodes je ne sais pas trop où ils en sont mais aux dernières nouvelles cette chère Melinda a été placée devant le choix difficile de laisser son fils avec ce don et ainsi d’exposer sa vie ou de lui faire croire que tout est faux pour qu’il ne les perçoive et ne soit plus un danger.

Pour son mari ce n’est pas un choix puisque la décision est évidente. Mais quand on se place du point de vue de sa femme ça devient un autre problème. Après c’est quelqu’un comme elle qui peut voir les choses qu’elle voit et promo_5_season_ghost_whisperermême au-delà. Entre sa grand-mère qui a déjà passé la lumière et  sa mère qui refuse d’en parler il n’y avait pas moyen de discuter de fantômes avec une personne qui saurait exactement de quoi elle parle.

Les sujets se compliquent avec l’équipe agrandie autour de Melinda. Chacun est une cible potentielle. C’est plus d’action par rapport au début. Le monde merveilleux de notre médium s’effondre petit à petit. Le mal existe sous une forme que l’on définit encore très difficilement et ceux qui garantissent ont trop a frousse d’intervenir et se batte par personnes interposées.

Posté par camer_designer à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2011

Smallville: Viva la revolucion!

La guerre est déclarée. Les super-héros ont été déclarés persona non grata par le gouvernement américain qui leur fait la chasse après avoir simulée une tentative de conciliation.

 

 

CE QUE J’M :

            Durant un épisode où Clark est projeté dans une autre dimension, son double, plus sombre débarque sur terre et s’attaque directement à ses amis. Dans cette dimension il avait été élevé par Lionel Luthor -John Glover- et il est devenu Ultraman –comme Ultragirl dans Loïs et Clark- un homme violent et un meurtrier. Mais cet épisode n’est que le prétexte pour un évènement majeur : le retour de John GLOVER dans la course. C’est une rencontre au sommet john_glover_cassidy_freemanpour cette saison. Entre Lex qui s’est échappé et doit sûrement se refaire une santé en préparant un de ces plans tordus dont il a le secret et la « trinité malsaine » qui accompagne l’entité noire –je l’appelle comme ça- notre de justiciers a fort à faire.

            Pour un retour dans les épisodes on peut souligner que Tess Mercer -Cassidy Freeman- a découvert son affiliation aux LUTHOR. Connaissant Lex c’est sûrement pour cette raison qu’il l’a choisie pour diriger ses affaires.

CE QUE JE N’M PAS:

Difficile de ne pas remarquer un discours un peu politisé. On revient aux sources des discours tenus aux débuts des comics. Les super-héros représentaient « l’espoir », un mot qui revient souvent. Trop souvent. On parle chaque jour des valeurs américaines, humaines, de la défense de la liberté par je ne sais quels procédés.

Et je ne parle même pas de la nouvelle menace. Cette entité qui « infecte » le cœur des hommes pour les pousser à la folie destructrice et qui est responsable, selon eux, des guerres passées sur la terre. A se demander où ils vont pêcher tout ça. Comme si on avait mis ensemble un scénariste bercé dans la religion, un démocrate convaincu  et un autre porté par le vent de la révolution. allison_mack_smallville_saison_10

Après avoir suivi neuf saisons je ne peux pas abandonner maintenant. Je regarde et parfois une lumière brille dans tout ce bourbier idéologique.

AUTRE HIC : Allison Mack, la seule autre personne qui pouvait se vanter de faire partir du casting depuis le début de la série a vu sa participation interrompue. Elle apparaîtra probablement plus tard. Son personnage, Chloé Sullivan, était devenu un peu trop pesant il faut dire. Surveillance de tous les membres de l’équipe et de la ville tout entière, entrée dans les réseaux confidentiels et j’en passe. Accro du boulot et fouineuse par la même occasion. Rien de changé depuis le début de la série. Elle me manque pourtant.

 

Posté par camer_designer à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Flashforward: Personnages

 L’enquête des membres du projet Mosaïque semble porter ses fruits. Des pistes apparaissent comme les suspects. Mais au niveau personnel plus rien ne va. Après avoir avoué qu’il était peut-être le responsable du blackout Llyod Simcoe (Jack Davenport) se trouve au centre de la tourmente. Il faut dire que c’est bien beau de vouloir être honnête encore faut-il penser aux conséquences. Dans ce genre de situation on cherche naturellement un bouc-émissaire. Alors quand il se présente de lui-même c’est la ruée.

C’est un tout petit état des lieux mais même si ça en a l’air je tiens plus à parler des personnages et de leurs interprètes. Trois pour commencer.

Le plus crédible est pour moi est Dimitri interprété par John CHO. Il n’a pas eu de flash et en a conclu qu’il allait mourir. Ce qui se vérifie par les flashes de ses parents et de sa fiancée jouée par Gabrielle UNION. Après avoir décidé de se laisser faire et d’attendre la mort il finit par reprendre espoir après le suicide d’un de ses collègues, Al Gough -Lee Thompson Young- qui veut par là prouver que ce qu’ils ont vu n’est qu’un futur possible. C’est dimitri_flashforwardl’éternelle question que l’on entend déjà dans MATRIX quand Néo brise le vase après avoir été, d’une certaine façon, averti d’avance. John Cho aka DIMITRI interprète bien ces moments de résignation et de colère puis la recherche effrénée d’une voie de sortie.

Quand on considère les flashes c’est peut-être sa mort qui pousse Mark Benford, interprété par Josepph FIENNES  à reprendre la bouteille. C’est peut-être du fait même du personnage mais il est tellement passif qu’il énerve un peu. Et 02393918_photo_joseph_fiennes_dans_flashforwardlorsqu’il prend des initiatives ce sont des coups foireux comme aller à Hong Kong histoire de se prouver qu’il contrôle quelque chose. Rien ne va de son côte alors le monde entier est responsable. Mais c’est justement la représentation de ces héros qui possèdent des faiblesses dignes de n’importe qui. Le temps du héros fort, qui résiste à toutes les épreuves sans broncher et ne verse une larme qu’au début de l’aventure pour justifier sa croisade, eh ben c’est fini. Ou presque. Alors ne le condamnons pas tout de suite ; ni Mark Benford ni Joseph FIENNES.

Dominic MONAGHAN joue le rôle de Simon, le partenaire de jeu de Llyod Simcoe . Un scientifique imbu de lui-même qui dans son flash s’est vu en train de tuer un homme et en être satisfait.

Certains ne le trouvent pas crédible dans ce rôle après celui du junkie tout gentillet de LOST. Pas moi. C’est une parfaite transition. Surtout après sa participation au clip d’Eminem et de Rihanna : « I love the way you lie ». flashforward8_simonMaintenant il joue parmi les grands et ce poste il le tient bien.  On ne devrait pas cantonner les acteurs à un seul rôle comme ceux qui ne jouent que les flics, les ripoux, les super-méchants et j’en passe. c'est un bon rôle et j'espère le voir se déchaîner.

Posté par camer_designer à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »