Après l’histoire des débuts de Wolverine le cinéma nous présente la jeunesse –encore une fois- de Magneto aka Eric et du Pr. Xavier. C’est l’époque où les mutants commencent vraiment à être identifiés.x_men_le_commencement

CE QUE J’M :

Le principe. Je me suis souvent interrogée sur cette époque d’amitié entre Charles Xavier et Eric Lehnsherr. N’ayant pas lu tous les albums des X-men je n’étais pas sûre si cela avait été largement évoqué ou pas. Et même, ce n’est pas ce qui allait me renseigner.  Toute de même, avec X-Men 3 j’avais supposer qu’Eric –Magneto- et Xavier –Pr. X- était resté amis plus longtemps que ça.

Quand Eric et Charles se retrouvent devant Logan aka WolverineHugh Jackman- qui les renvoie aussi sec et toujours avec un langage si fleuri (c’est déjà pour ça que Magneto le connaissait dans le premier film).

La distribution des rôles. Au moins pour Charles, Eric et le grand méchant de l’histoire. James McAvoy est un acteur que j’aime beaucoup. Ce rôle lui va bien. Charles Xavier en dragueur et fêtard c’est quelque chose.

Michael Fassbender qui joue le rôle d’Eric est aussi sombre que son rôle doit l’être. Une belle âme torturée.

Le grand méchant Sebastian Shaw interprété par Kevin Bacon.

On compte January Jones de Mad Men  pour Emma Frost;

Rose Byrne de Damages pour Moira McTaggert.

Jason Flemming vu dans Nick Cutter, les portes du temps pour Azazel.

Et j'en passe.

Le scénario et les scènes d’action. Pour le second c’est simple et c’est époustoufflant ce qu’ils peuvent faire. Pour le scénario il semble s’y être plus sérieusement que dans les précédents films. X-Men le commencement dépasse largement et je ne parle même pas de Wolverine qui a surtout misé sur l’action sous prétexte peut-être de la nature de Logan. Regarder Eric dans ce film c’est comme regarder l’évolution de Lex Luthor dans Smallville. Cette différence qu’il y a entre lui qui a souffert dans les camps et a été habitué à la violence très jeune alors que Charles Xavier vivait dans une riche demeure porté par ses idées de changement et d’évolution.

La scène où Eric porte son casque et que Charles réalise qu’il l’a perdu.


CE QUE JE N’M PAS :

Un côté dramatique qui n’a pas toujours été bien mené. Surtout dans la scène où Eric se met en colère après la mort de sa mère.

Mais je viens de voir le film alors j’en ai encore plein les yeux. Plus tard j’arriverais à distinguer (peut-être) ce qui cloche.

Les effets spéciaux! Qu'est-ce qui s'est passé on avait peur de ne pas réussir au box office alors on fait des économies pas possibles? Mais franchement juste pour la qualité limite des effets spéciaux on sort de la salle.

Mais c’est une des meilleures adaptations de Comics que j’ai vu jusqu’ici. Et c’est la pleine saison justement.